Quand on sait plus quoi dire d'une oeuvre d'art, les lieux communs convoquent la beauté... Et l'on se trouve comme des imbéciles à dire : "c'est beau", comme dernier argument. Et voici de la beauté relative qui oscille entre le manque d'idée et l'inspiration la plus totale. D'autres chassent la transcendance de crainte qu'elle ne puisse être maitrisée. Abandonnons le discours au profit du plus bruyant des hasards. Ce sera toujours moins pire que ce que font nos télévisions. Ainsi l'explication d'aujourd'hui est "hhhsqdnb, sdhuyuoazo, kjkk gtdiqsoo, dahzvqsf; b ghggb, uuhuib gfguhghgykjet" Vous trouverez la suite dans le dictionnaire des idées reçues "mlonbvbr deazpqpobdgcreaz"

When we do not what to say about an art work. We say "It is beautiful" Beautiful looks like the last word to convince peoples about the works. This beauty fluctuate between a lack of idea anda deep inspiration. It wil be less than what's TV are able to show.

10 février 2002

 41

© STC/AL/FL

 
  bio

  @