© STC/AL/FL
 

04 esthétique du refus

Le monde ne saurait jamais convenir à l'idée qu'on s'en fait.
S'y résoudre serait abandonner, c'est pour cela que l'esthétique du refus
est une autre façon de tenir tête à l'entropie et au destin.
Tout comme le refus cette esthétique conforte les consciences dans un processus prométhéen. La première esthétique est souvent combinée à la seconde.
"Ce dont on ne peut parler, il faut le taire".

 
19 avril 2002
 109