© STC/AL/FL

 
  bio

  @



Projet d'esthétique du néant ou du "défaire".
Peut être s'agit il de modifier le processus de ce que l'on nomme la pensée en Occident.
En gommant les catégories et leurs rapports dans le mouvement du geste poétique, le temps, l'espace l'être et toutes les catégories de la classe de philosophie sont fondues dans un vaste paysage d'une pensée constamment renouvelées, en permanente découverte d'elle même et du monde.............
Après le projet de Derrida, celui d'Heidegger et de Witgenstein, au delà
des catégories relatives de Rawls, la pensée est diluée dans l'immédiatetée
de la preuve artistique.
Il n'y a plus de lieux de la pensée car ils sont partout....
Il y a plus que l'être car il est constamment en devenir, il y a toujours plus que le temps car il est là sous vos yeux présent et fugace...............

 

31 juillet 2002

 212